Les chiffres de la formation professionnelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les chiffres de la formation professionnelle

Message  gdbabou le Ven 13 Mai - 13:24

Les statistiques mettent un peu de temps à se construire ! En 2013, dernière année publiée en annexe du projet de loi de finances, on est avant la dernière loi sur la formation professionnelle, qui a créé le CPF (compte personnel de formation) et mis fin à l’obligation fiscale des entreprises. Or, cette année-là, 31,4 milliards ont été dépensés en France pour la formation continue et l’apprentissage, montant stable et qui a permis à 24,4 millions de stagiaires d’être formés.

Les formations
- des demandeurs d’emploi

En 2013, 643 800 demandeurs d’emploi ont effectué une formation, chiffre stable par rapport à 2012. Tous financeurs confondus, les formations de 2013 ont duré en moyenne 4,7 mois, permettant le plus souvent d’atteindre une qualification. Les stages financés par Pôle emploi et par les Opca, qui cherchent davantage à répondre aux besoins immédiats des entreprises, sont plus courts (respectivement 2,4 et 3,1 mois).

Dans un contexte de hausse du chômage, le taux d’accès à la formation des personnes en recherche d’emploi est resté stable par rapport à 2012. Celles de moins de 26 ans accèdent 3 fois plus souvent à la formation que celles de 45 ans ou plus.

- des salariés

La formation des salariés a essentiellement été réalisée par les plans de formation des entreprises, mais une partie aussi s’est dirigée vers les Fongecif pour le Cif (congé individuel de formation), les bilans de compétences et la VAE (validation des acquis de l’expérience), ainsi que vers les Opca pour le DIF (droit individuel de formation).

Les formations des salariés, si elles sont plus nombreuses, sont de plus en plus courtes et sont maintenant en dessous de 50 heures. Ce sont donc des formations de sensibilisation ou de développement d’une compétence. La France est un pays où, à part le CIF, les formations financées par les entreprises pour les salariés les amènent peu à acquérir une nouvelle qualification.

On bénéficie sur ce sujet de chiffres de 2015. Les formations les plus commandées par les entreprises privées et publiques concerne au premier plan les langues (20 %) et, derrière, la sécurité et la qualité (19 %), le développement personnel et l’efficacité professionnelle (9 %), le management opérationnel et le leadership (9 %), l’informatique (8 %), etc.

Les financements

En 2013, la dépense nationale pour la formation professionnelle continue et l’apprentissage d’un montant de 31,4 milliards d’euros est stable (+0,1% par rapport à 2012), comme depuis 5 ans. Mais, par rapport au PIB, ce chiffre est en légère baisse (1,48 % après 1,50 % en 2012 et 1,53 % en 2011).
Ce montant intègre les coûts des formations proprement dites, les dépenses de rémunérations des stagiaires et les frais d’investissement.

La dépense se répartit ainsi entre les financeurs :

- Les entreprises, avec 13,8 milliards d’euros, représentent 44 % de la dépense globale avec une croissance plus élevée qu’en 2012 (+ 0,8 % contre + 0,4 %). Près de 7 milliards ont transité par les OPCA (organismes paritaires collecteurs agréés). 80 % de leur dépense vont à leurs salariés (mais – 1 %), les 20 % restants vont à l’apprentissage des jeunes et autres formes d’alternance pour 12 % (+ 6,2 %) et 8 % aux demandeurs d’emploi (+ 20 %), au travers des dispositifs financés par les Opca et les Fongecif. Mais le taux de participation des entreprises en 2013 connaît un recul, à 2,6 % de la masse salariale, surtout de la part des grandes entreprises, qui restent malgré tout à 3,5 %. L’essor s’est fait essentiellement dans les TPE, grâce aux Opca.

- La dépense des trois fonctions publiques pour la formation de leur personnel, avec 5,58 milliards, représentant près de 18 % de la dépense totale de formation, mais en repli (- 5,4 %).

- Les régions, avec 4,58 milliards et 14,6 % de la dépense totale, augmentent de façon sensible leur dépense (+ 3,6 %). Elles restent en 2013 le financeur majoritaire des formations pour les personnes en recherche d’emploi (54 %). Leurs actions ont été, pour plus de la moitié d’entre elles, destinées aux jeunes en insertion.

- L’effort de l’État diminue avec 4 milliards, soit 12,8 % (- 1,4 %).

- Les autres administrations ou organismes investis d’une mission de service public (Agefiph, Unédic et Pôle emploi), représentent 6,1 % de la dépense totale (+ 3,1 %) avec 1,9 milliard. Pôle emploi a financé 23 % des stages des demandeurs d’emploi.

- La dépense des ménages pour des achats de formation à titre individuel, en nette progression, se monte à 1,36 milliard, soit 4,3 % de la dépense globale (+ 5,6 %).

- Les autres collectivités territoriales (départements, communes…) représentent moins de 1 % de la dépense, soit 95 millions d’euros, mais en forte progression en 2013.

Ce tableau financier montre bien l’importance du duo que constituent entreprises et régions pour la formation des jeunes et des adultes, pour leur qualification, l’accès à l’emploi et la sécurisation des parcours professionnels. C’est d’elles que dépend aussi l’acquisition des compétences nouvelles nécessaires pour les développements économiques du XXIème siècle, pour assurer la modernisation des entreprises et leur compétitivité.

gdbabou
Admin

Messages : 2846
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 51
Localisation : saubusse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum