Les retraites des fonctionnaires, similitudes et différences avec le privé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les retraites des fonctionnaires, similitudes et différences avec le privé

Message  gdbabou le Mar 19 Juil - 13:01

Le Conseil d’analyse des retraites (COR) vient de rendre public une nouvelle étude sur la retraite des fonctionnaires et des régimes spéciaux, en comparaison avec le système des retraites dans le secteur privé. Ce travail confirme que les similitudes dominent, à l’exception des règles de départ en retraite des agents de la catégorie active.

Le montant des retraites

D’après le COR, le montants des pensions, alors que le mode de calcul reste différent, des fonctionnaires d’État qui vont prendre leur retraite dans les prochaines années seraient peu différents en moyenne si on leur appliquait les règles du privé (Cnav + Agirc/Arrco).

Et si le dernier accord Agirc/Arrco, postérieur à l’étude, rendra moins favorable les règles des retraites complémentaires du privé, la hausse des primes dans le salaire des fonctionnaires créera aussi une baisse de leur taux de remplacement [1]. Or, plus la part des primes est élevée, notamment en fin de carrière, plus le taux de remplacement est faible.

Les âges de départ

Entre 2008 et 2015, les fonctionnaires et agents des régimes spéciaux ont retardé leurs âges de départ à la retraite, mais avec des différences selon la catégorie des agents.

Les fonctionnaires sédentaires ont retardé leur âge de départ en retraite de 1,3 ans, si bien que l’âge moyen de départ est maintenant proche de celui du régime général et évolue au même rythme et avec les mêmes règles.

En revanche les catégories actives, pour des emplois ayant un risque particulier ou des fatigues exceptionnelles (policiers, égoutiers notamment), l’âge d’ouverture des droits est inférieur de 5 ans, voire de 10 ans. Même si l’évolution des paramètres a été décalée par rapport aux sédentaires, liée à l’année d’ouverture des droits, les fonctionnaires de catégorie active ont retardé leur retraite de 2,1 ans.

Et pour les régimes spéciaux, bénéficiant d’une possibilité de départ anticipé à 55 ans voire 50 ans, l’allongement de 2 ans de la durée exigée est prévue mais décalée à 2017, voire 2024. Cependant, c’est chez eux que l’augmentation des âges de départ a été la plus forte, en raison de l’instauration progressive de la décote dans ces régimes, avec par exemple + 2,6 ans pour les agents de conduite de la Sncf, comme la fin de la mise en retraite d’office et de la hausse des rémunérations pour prolongation d’activité à la Sncf.

gdbabou
Admin

Messages : 2762
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 51
Localisation : saubusse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum