Montant des retraites, niveaux de vie et taux de pauvreté. Etude sur 10 pays

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Montant des retraites, niveaux de vie et taux de pauvreté. Etude sur 10 pays

Message  gdbabou le Jeu 15 Déc - 9:29

Le Conseil d’orientation des retraites (COR), d’après une synthèse de nombreuses études, propose un panorama sur la base d’un panel de dix pays étrangers représentatifs de la diversité des systèmes de retraite : l’Allemagne, la Belgique, le Canada, l’Espagne, les États-Unis, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et la Suède. Il a tenté d’établir une comparaison entre ces 10 pays sur le montant des retraites publiques, les niveaux de vie et les taux de pauvreté. Mais compte tenu de la disparité des architectures des systèmes de retraite, les montants de pensions publiques ne peuvent être directement comparés.

Modalités de calcul des pensions publiques. Elles sont forfaitaires aux Pays-Bas, Royaume-Uni ou fonction d’un salaire de référence égal au salaire moyen des dernières années : les 15, et à terme les 25, en Espagne, des meilleures années : les 25, 35 et 39 respectivement en France, aux États-Unis et au Canada, ou de toute la carrière : Allemagne, Belgique, Italie, Japon, Suède. Les salaires pris en compte sont revalorisés sur le salaire moyen, sauf en Belgique, en Espagne et en France où ils le sont sur les prix.

Revalorisation des pensions. En général la revalorisation se fait sur les prix ou autour de l’inflation en Suède, sauf en Allemagne (salaire net), aux Pays-Bas (salaire brut) et au Royaume-Uni (maximum entre l’évolution des prix ou l’évolution des salaires. Des ajustements à la baisse sont parfois prévus, en fonction de la situation financière du régime de retraite ou de l’évolution du ratio de dépendance démographique pouvant conduire à des gels voire à des baisses nominales de pension.

Part des retraites publiques (retraites planchers et retraites collectives obligatoires) dans les revenus des plus de 65 ans. Elles représentent plus des 2/3 : en Allemagne, Belgique, Espagne, France, Italie et Suède ; et près de la moitié au Canada, Pays-Bas et Royaume-Uni. Le reste provenant principalement :
- des retraites professionnelles et individuelles en capitalisation ; environ 1/3 aux Etats-Unis,
- à parts égales des retraites privées en capitalisation et de la poursuite d’une activité, part importante des revenus du travail en Espagne et en Italie (24 %), aux États-Unis (34 %) et au Japon (42 %).

Niveau de vie des plus de 65 ans par rapport à celui de l’ensemble de la population. Les ménages de plus de 65 ans avaient en 2012, en moyenne dans l’OCDE, un niveau de vie correspondant à 86,8 % de celui de l’ensemble de la population. C’est en France, où il atteint 100 %, que le niveau de vie relatif des plus de 65 ans apparaît le plus élevé parmi les dix pays suivis par le COR. À l’inverse, il était le plus faible en Belgique et au Royaume-Uni, représentant un peu plus des trois quarts du niveau de vie de l’ensemble de la population.

Taux de pauvreté des plus de 65 ans. En 2012 le taux le plus élevé était aux États-Unis (21,5 %) et le plus faible aux Pays-Bas et en France (respectivement, de l’ordre de 2 % et 3,8 %, avec le seuil retenu par l’OCDE correspondant à 50 % du niveau de vie médian). Il était supérieur au taux de pauvreté de l’ensemble de la population, de 1 à 4 points selon les pays : au Japon, aux États-Unis, en Allemagne et au Royaume-Uni, très proche en Suède et en Belgique, et inférieur dans les autres pays, notamment en Espagne (-7,3 points). À taux de pauvreté de l’ensemble de la population sensiblement équivalent, les plus de 65 ans sont plus souvent pauvres en Allemagne ou en Suède, et moins souvent pauvres en France et aux Pays-Bas.

Taux de pauvreté par âge. Des profils différents selon les pays, avec une concentration de la pauvreté aux âges jeunes et élevés en Belgique, en Allemagne, en Suède et aux États-Unis avec une pauvreté qui baisse en avançant en âge, avec une augmentation aux âges les plus élevés au Canada, en France, aux Pays-Bas et en Espagne ; enfin, deux pays assez antagonistes avec l’Italie où la pauvreté baisse continûment avec l’âge, et le Royaume-Uni où, à l’exception des jeunes adultes, la pauvreté augmente constamment en fonction de l’âge.

Taux de pauvreté globalement similaires, comme en Allemagne et en France, peuvent renvoyer à une répartition différente de la pauvreté selon l’âge : concentrée sur les jeunes (voire très jeunes) et faible aux âges élevés en France ; assez semblables selon les tranches d’âge en Allemagne, mais avec deux pics dans l’entrée dans la vie active et dans la tranche d’âge la plus élevée.

Questionnement autour des petites pensions. Le niveau des pensions de catégories spécifiques d’assurés est une préoccupation dans certains pays étudiés. En Allemagne, la question se pose avec de plus en plus d’acuité pour certaines professions, notamment certains travailleurs indépendants qui ne sont pas tenus de cotiser à un régime, où certains types de contrats de travail en développement depuis 20 ans n’ouvrent pas (ou peu) de droits à pension. Au Royaume-Uni, les conditions d’obtention d’une pension de base pleine ont été explicitement assouplies pour augmenter le niveau de pension des femmes.

Évolution des pensions et déséquilibres financiers. Des ajustements financiers sont en partie supportés par les retraités, via des actions ponctuelles de moindres revalorisations pouvant aller jusqu’à des gels de pension, voire des baisses nominales dans la majorité des pays étudiés. Dans quelle mesure ce type de leviers pourrait-il être encore mobilisé dans des pays comme l’Allemagne et la Suède où les retraités ont perdu en pouvoir d’achat sur les dix dernières années ?

L’un des objectifs du système de retraite est de contribuer à assurer aux retraités un niveau de vie relatif (par rapport au niveau de vie des actifs) jugé satisfaisant. Pour apprécier ce niveau, il convient de tenir compte des spécificités des retraités en matière de comportement et besoin de consommation, de détention de patrimoine, de conditions de logement, de santé, etc. En France par exemple, les ménages retraités ont en moyenne, actuellement, un niveau de vie légèrement supérieur aux autres ménages avec un niveau de patrimoine supérieur et un niveau de consommation à peu près égal.

gdbabou
Admin

Messages : 2995
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 52
Localisation : saubusse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum