Le marché du travail en France en 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le marché du travail en France en 2016

Message  gdbabou le Mar 29 Aoû - 14:34

Trois grands cercles représentent le marché du travail en France : ceux qui ont un emploi stable sont comptés dans le 1er cercle, ceux qui souhaitent travailler plus ou différemment dans le 2ème cercle, ceux qui sont dans le « halo du chômage » dans le 3ème cercle. L’enquête emploi INSEE est la seule source permettant de mesurer le chômage et l’activité au sens du bureau international du travail-BIT. Chaque trimestre, environ 110 000 personnes de 15 ans ou plus vivant en ménage ordinaire (c’est-à-dire hors foyers, hôpitaux, prisons…) répondent à l’enquête en France hors Mayotte. Les personnes décrivent leur situation vis-à-vis du marché du travail (en emploi, en sous activité, ou en inactivité).

Définitions du bureau international du travail-BIT

Personnes ayant un emploi (ou actif occupé) : personne ayant effectué au moins une heure de travail rémunéré au cours de la semaine de référence ou absente de son emploi sous certaines conditions de motif (congés annuels, maladie, maternité …) et de durée.
Chômeurs au sens du BIT : personne âgée de 15 ans ou plus qui est sans emploi la semaine de référence, qui est disponible pour travailler dans les deux semaines à venir, qui a effectué au cours des quatre dernières semaines une démarche active de recherche d’emploi ou trouvé un emploi qui commence dans les 3 mois.
Emploi en France en 2016, au sens du Bureau International du Travail

29,2 millions de personnes de 15 à 64 ans, soit 71,4 % de cette tranche d’âge sont actives au sens du BIT. Parmi elles 26,2 millions ont un emploi. Les trois quarts de ces actifs travaillent dans le secteur tertiaire et près de neuf sur dix sont salariés.

Les emplois à durée indéterminée restent prédominants chez les salariés : 85,3 % sont salariés ou fonctionnaires, 10,5 % en contrat à durée déterminée (CDD), 2,7 % en intérim, 1,6 % en apprentissage

Les 15-24 ans (44 % en CDI) sont moins diplômés, ils sont minoritaires. Ils sont en CDD pour 32,1 %, en intérim pour 16,6 % ou en apprentis pour 16,6 %. Les autres continuent leurs études.
Les femmes, employées non qualifiées, sont en sous-emploi, travail à temps partiel et souhaitant travailler davantage (6,5 % des actifs occupés). Elles occupent plus que les hommes des emplois en CDD (12,3 % contre 8,6 %).
Les non salariés occupant un emploi représentent 11,8 % des personnes en emploi. Il est plus fréquent chez les hommes (15 % contre 8,4 % chez les femmes et 16,9 % chez les 50 ans ou plus contre 2,7 % chez les moins de 25 ans).
Trois millions d’actifs sont au chômage, soit 79 000 de moins qu’en 2015 mais le nombre de personnes dans le « halo » du chômage progresse de 44 000 sur un an

Six chômeurs de 50 ans ou plus sur 10 sont au chômage depuis au moins un an. Ils retrouvent plus difficilement un emploi que les plus jeunes.
Pour l’ensemble des chômeurs, 20,3 % occupent un emploi le trimestre suivant.
Le nombre d’actifs a augmenté entre 2006 et 2016, hausse due à la participation croissante des séniors et des femmes sur le marché du travail

La part des ouvriers, qui avait fortement baissé, reste stable en 2016 (20,3 %), celle des employés (27,4 %) recule légèrement. Au total en 2016, un actif occupé sur cinq est ouvrier ou employé non qualifié. Les femmes occupent plus souvent des postes d’employée (43,3 % contre 12,6 % pour les hommes) ; les hommes sont plus fréquemment ouvriers (31,6 % contre 8,3 % pour les hommes)
La part de cadres reste plus élevée chez les hommes que chez les femmes (20,4 % contre 14,9 %). Seuls 4,8 % des jeunes sont cadres.
Les jeunes de 15 à 24 ans qui occupent un emploi sont en lien avec leurs diplômes.
La structure des emplois par catégorie socioprofessionnelle est globalement proche entre les 25-49 ans et les 50 ans ou plus.
En 2016, le taux de chômage atteint 10,1 % en recul de 0,3 points

Le chômage touche les jeunes actifs (24,6 % des actifs de 15 à 24 ans contre 9,3 % pour les 25-49 ans et 6,9 % pour les 50-64 ans). Cependant peu de jeunes sont actifs à cet âge (36,9 % contre 87,9 % pour les 25-49 ans), ils sont peu diplômés. 19,8 % des actifs ayant terminé leurs études depuis 1 à 4 ans sont au chômage contre 8 % pour ceux sortis du système éducatif depuis au moins 11 ans. Le risque du chômage est plus élevé pour les ouvriers (14,9 %) et les non-diplômés ou les titulaires du seul brevet des collèges. Il est plus faible pour les titulaires d’un diplôme supérieur à Bac+2.
Six chômeurs de 50 ans ou plus sur dix sont au chômage depuis au moins un an : 44 % des chômeurs sont au chômage depuis au moins un an, la moitié d’entre eux depuis au moins deux ans.
1,5 million de personnes appartiennent au halo autour du chômage : ils souhaitent travailler mais ils ne satisfont pas tous les critères pour être considérés comme chômeurs au sens du BIT. Les femmes et les jeunes appartiennent plus souvent au halo. Par rapport à 2015, leur nombre augmente de 44 000.
Le marché du travail en 2016 donne des signes de reprise mais la dualité du travail dans certains secteurs risque de se renforcer, sachant qu’au 2ème trimestre 2017, les embauches en CDD atteignent 99 % dans les arts et spectacles, 98 % dans l’édition et l’audiovisuel, 95 % dans l’administration publique, l’action sociale et l’hébergement médico-social. Les recrutements en CDD les plus faibles sont dans l’informatique, le gaz, l’électricité…

gdbabou
Admin

Messages : 2994
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 52
Localisation : saubusse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum