Quels sont les leviers de la motivation selon la théorie des besoins de Maslow ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quels sont les leviers de la motivation selon la théorie des besoins de Maslow ?

Message  gdbabou le Jeu 21 Sep - 7:33

La motivation désigne un processus qui est déclenché à l’origine par l’action d’une force motivationnelle intérieure qui dépend de caractéristiques personnelles comme les besoins, les pulsions, les traits de personnalité́. Quelles peuvent être les forces qui nous motivent ? Quelles sont celles qui vont nous faire préférer une tâche plutôt qu’une autre ? Comment mieux comprendre les besoins humains afin de favoriser la motivation et l’engagement au quotidien - notamment dans le travail - et ainsi promouvoir la santé ?

La pyramide des besoins est une représentation pyramidale de la hiérarchie des besoins, une théorie de la motivation élaborée à partir des observations réalisées dans les années 1940 par le psychologue Abraham Maslow. L'article où Maslow expose pour la première fois sa théorie, A Theory of Human Motivation, est paru en 1947.

Pour Maslow, les motivations d’une personne résultent de la satisfaction de certains de ses besoins.

Les travaux de Maslow, à partir des années 50, permettent de classer les besoins humains par ordre d’importance en 5 niveaux. Ce classement correspond à l’ordre dans lequel ils apparaissent à l’individu ; la satisfaction des besoins d’un niveau engendrant les besoins du niveau suivant. Sa conviction est qu’on ne peut agir sur les motivations « supérieures » d’une personne qu’à la condition expresse que ses motivations primaires (besoins physiologiques et de sécurité) soient satisfaites.

Les besoins physiologiques

Les besoins physiologiques sont des besoins directement liés à la survie de l’individu ou de l’espèce Ce sont typiquement des besoins concrets (manger, boire, se vêtir, se reproduire, dormir, etc.).

A priori ces besoins sont satisfaits pour la majorité d’entre nous, toutefois nous ne portons pas sur ces besoins la même appréciation. Cette différence d’appréciation peut engendrer une situation qui sera jugée non satisfaisante pour la personne et à son tour le besoin à satisfaire fera naître une motivation pour cette personne.

Les besoins de sécurité

Les besoins de sécurité proviennent de l’aspiration de chacun d’entre nous à être protégé physiquement et moralement. Ce sont des besoins complexes dans la mesure où ils recouvrent une part objective - notre sécurité et celle de notre famille - et une part subjective liée à nos craintes, nos peurs et nos anticipations qu’elles soient rationnelles ou non :

sécurité d’un abri (logement, maison) ;
sécurité des revenus et des ressources ;
sécurité physique contre la violence, délinquance, agressions, etc. ;
sécurité morale et psychologique ;
sécurité et stabilité familiale ou, du moins, affective ;
sécurité médicale/sociale et de santé.
Les besoins d’appartenance

Les besoins d’appartenance correspondent aux besoins d’amour et de relation avec et entre les personnes :

besoin d’aimer et d’être aimé (affection) ;
avoir des relations intimes avec un conjoint (former un couple) ;
avoir des amis ;
faire partie intégrante d’un groupe cohésif ;
se sentir accepté ;
ne pas se sentir seul ou rejeté.
Ce sont les besoins d’appartenance à un groupe qu’il soit social, relationnel ou statutaire. Le premier groupe d’appartenance d’une personne étant la famille.

Les besoins sociaux sont les besoins d’intégration à un groupe. Chaque personne peut appartenir à plusieurs groupes identifiés.

Les besoins d’estime

Les besoins d’estime correspondent aux besoins de considération, de réputation, de reconnaissance ou de gloire… de ce qu’on est par les autres ou par un groupe d’appartenance. La mesure de l’estime peut aussi être liée aux gratifications accordées à la personne.

C’est aussi le besoin de respect de soi-même et de confiance en soi.

Les besoins d’auto-accomplissement

Le besoin d’auto-accomplissement correspond au besoin de se réaliser, d’exploiter et de mettre en valeur son potentiel personnel dans tous les domaines de la vie.

Ce besoin peut prendre des formes différentes selon les individus.

Pour certains ce sera le besoin d’étudier, d’en apprendre toujours plus, de développer ses compétences et ses connaissances personnelles ; pour d’autres ce sera le besoin de créer, d’inventer, de faire ; pour d’autres ce sera la création d’une vie intérieure...

Le processus de motivation peut être déclenché aussi par une force motivationnelle externe qui dépend de la situation, de l’environnement de travail, de la nature de l'emploi, du mode de management des supérieurs, etc.

Les psychologues s’accordent sur les caractéristiques de la motivation et distinguent quatre éléments constitutifs de ce construit :

le déclenchement du comportement : c’est le passage de l’absence d’activité à l’exécution de tâches nécessitant une dépense d’énergie physique, intellectuelle ou mentale. La motivation fournit l’énergie nécessaire pour effectuer le comportement ;
la direction du comportement : la motivation dirige le comportement dans le sens qu’il convient, c’est-à-dire vers les objectifs à atteindre. Elle est la force incitatrice qui oriente l’énergie nécessaire à la réalisation des buts à atteindre, les efforts pour réaliser de son mieux, selon ses capacités, le travail qui est attendu ;
l'intensité du comportement : la motivation incite à dépenser l'énergie à la mesure des quatre objectifs à atteindre. Elle se manifeste par le niveau des efforts physiques, intellectuels et mentaux déployés dans le travail ;
la persistance du comportement : la motivation incite à dépenser l’énergie nécessaire à la réalisation régulière d’objectifs, à l’exécution fréquente de tâches pour atteindre un ou plusieurs buts. La persistance du comportement se manifeste par la continuité dans le temps des caractéristiques de direction et d'intensité de la motivation.
La pyramide de Maslow est l’une des théories de motivation les plus enseignées, notamment en management. Cependant, la classification des besoins de manière hiérarchique, qui impose de satisfaire un besoin avant d’atteindre le suivant n’est aujourd’hui, pour certains, plus considérée comme valable. En effet, un individu peut, suivant son caractère, être plus sensible à un besoin particulier, indépendamment de la satisfaction ou non des besoins inférieurs. Cette théorie donne toutefois des indications qui demeurent éclairantes sur les leviers motivationnels des individus notamment au travail ainsi que des clés de lecture pragmatiques pour les acteurs en entreprise.

gdbabou
Admin

Messages : 2939
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 52
Localisation : saubusse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum