Débranche !

Aller en bas

Débranche !

Message  gdbabou le Jeu 18 Jan - 10:01

La nouvelle année est traditionnellement synonyme de nouvelles résolutions. Alexandre Dumas disait « Les résolutions sont comme les anguilles ; on les prend aisément. Le diable est de les tenir ». Il est temps de mettre en œuvre la déconnexion, qui peut être aussi traduit par « débrancher ».

Mots-clés
Stress au travail.
Phénomène d’hyper connexion numérique
Régulièrement dans différents magazines, reportages, articles de presse, de nouvelles thématiques sont mentionnées, comme par exemple :

le management 3.0 qui, selon Jurgen Appelo, permet « de s’adapter au monde en mutation permanente en étant plus agile et en améliorant l’efficacité des organisations » ;
l’infobésité qui est la surcharge d’information désignant l’excès de données reçues par une personne et qu’elle ne peut pas entièrement traiter au regard du nombre reçu ;
la monophobie qui est la peur irrationnelle de la solitude, ce qui expliquerait l’utilisation excessive des réseaux sociaux ;
le droit à la déconnexion, ayant pour but la protection des salariés dans l’équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle mais aussi la prévention de certaines causes de burnout.
Tout cela peut paraître paradoxal et incompréhensible. Est-ce que l’être humain ne serait pas en train de devenir esclave et addict des nouvelles technologies de communication : portable, messagerie, réseaux sociaux ?

Comment se déconnecter ?
Appliquer le droit à la déconnexion, c’est commencer par mettre en place certains rituels :

dans certaines professions, il est attribué un téléphone professionnel. Dans ce cas, il est impératif d’avoir deux téléphones, un personnel et un professionnel. Le téléphone personnel doit être utilisé à des fins personnels et le téléphone professionnel à des fins professionnelles. C’est évident direz-vous, tellement évident que nombreuses sont les personnes qui utilisent le premier durant le temps de travail et le deuxième durant les moments de vie privée. Ces deux comportements sont générateurs de stress. En adoptant la politique des deux téléphones, il est plus facile de rester maître de l’utilisation de l’un comme de l’autre ;
une fois rentré chez soi, les appareils professionnels doivent être éteints ou éventuellement mis en silencieux. Le mieux, c’est de les mettre hors de la vue. Dans un tiroir, une poche, un sac, loin de toute tentation. Dans le cas où le travail doit continuer au domicile, il est important de se donner une limite « temps de travail ». La meilleure façon de respecter cette limite et de ne pas trop empiéter dans l’espace privé c’est de mettre en marche une minuterie. Ainsi, lorsque la sonnerie retentira, il sera l’heure de fermer les dossiers et de revenir à des occupations privées ;
parfois le téléphone est utilisé en guise de réveil. La réception d’un message ou d’une alerte la nuit est source de réveil, perturbations psychologiques, stress, problème d’endormissement, etc… L’option « mode avion » permet d’avoir le réveil et pas les nuisances sonores des différents messages ;
se déconnecter de la messagerie électronique en mettant en place un plan d’action :
1. la condition sine qua none pour avoir moins d’emails à traiter c’est de commencer par en envoyer moins ;
2. paramétrer la boite d’emails pour relever le courrier toutes les 15 minutes. Le but est d'éviter de se laisser distraire. Si l’activité le permet, l'idéal est de réserver une ou plusieurs périodes dans la journée pour traiter les emails ;
3. classer et vider la messagerie : c’est bon pour le moral d’ouvrir une messagerie ordonnée et bon pour la planète aussi. A titre d’information, les messages stockés consomment énormément d’énergie ;
4. ne pas répondre abusivement à « tous » ;
5. se désabonner de toutes les newsletters inutiles ;
6. avant d’envoyer un email, prendre un temps de réflexion en se mettant à la place de la personne qui le reçoit et se poser certaines questions :

est-ce le bon moment pour l’envoyer, l’heure, le jour ?
est-ce que je peux utiliser un mode envoi différé ;
est-ce que je suis clair dans le message, le contenu, l’orthographe ?
est-ce que je peux donner un délai d’exécution de l’action demandée ?
7. pour un meilleur traitement des emails, l’objet doit être précis, un seul sujet à la fois ;
8. faire la différence entre un email « adressé à », ou « en copie » ;
9. le temps de traitement d’un email ne doit pas être de plus de 2 minutes. Passé ce délai, considérer la réponse comme une tâche à mettre dans l’agenda. Une conversation de 5 minutes évite la nécessité d’une chaîne de quinze emails ». Appliquer la règle des trois emails : « après trois emails parlons » ;
10. enfin, gardez à l’esprit qu’un email n’est jamais confidentiel, il peut être transféré à tout moment.

Des nouvelles tendances managériales se mettent en place avec l’objectif « Zéro email ». Adoptons la bonne attitude et redevenons maître de la gestion de notre temps. Débranchons.

gdbabou
Admin

Messages : 3110
Date d'inscription : 06/09/2012
Age : 52
Localisation : saubusse

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum